Soutenir un budget fragile, anticiper une baisse de revenus ou encore faire face à des dépenses imprévues, le crédit renouvelable est sollicité pour une multitude de raisons pour sa praticité. Toutefois, ce type de crédit est considéré comme le plus risqué et le plus coûteux. Voici comment y remédier.

Crédit renouvelable : une réserve d’argent à consommer avec modération

Lancé par les organismes prêteurs pour faire face à une demande importante des crédits de faible montant, le crédit renouvelable appelé également le crédit reconductible ou le prêt revolving (terme anglo-saxonne), est une réserve d’argent, accessible à tout moment et qui se renouvelle au fil des remboursements. Le prêt reconductible prend principalement deux formes.

La carte de crédit : en général, le prêt revolving est associé à une carte bancaire ou à une carte de crédit émise par un magasin ou un organisme de crédit.

La ligne de crédit : le prêt revolving peut être accordé sous forme de découvert bancaire renouvelable lié à un compte bancaire.

La durée d’un prêt reconductible est en général d’un an, mais reconductible facilement chaque année. Le client est informé par son organisme prêteur 3 mois avant l’échéance.

Avantages et limites du crédit renouvelable

L’avantage premier du crédit reconductible est évidemment sa grande souplesse, une réserve d’argent est accessible à tout moment, l’emprunteur l’utilise à sa convenance sans justification.

La carte de paiement dédiée est beaucoup appréciée, non seulement elle permet le paiement, mais aussi les retraits d’argent. Par ailleurs, s’il y a des atouts à ce type de crédit permanent, les risques qui l’accompagnent sont très importants.

Tout d’abords, le taux d’intérêt de ce type de crédit n’est pas négligeable, souvent proche du taux d’usure (jusqu’à 20 %).

Ce taux varie en fonction de l’évolution du marché et de la politique de l’organisme prêteur. Certes, la mensualité reste fixe, mais les intérêts à rembourser peuvent être plus importants que prévus.

De plus, la mise en place d’un prêt renouvelable nécessite des frais annexes tels que : la cotisation de la carte, les assurances).

En plus de ce coût élevé, le système de crédit reconductible donne une impression d’abondance, l’acte d’achat peut sembler sans conséquence alors que chaque achat supplémentaire creuse crédit contracté auprès de l’organisme prêteur. Conséquence : les intérêts s’accumulent, les mensualités peuvent augmenter. A trop user de ce type de crédit, il peut y avoir un réel risque de surendettement.

Pour y remédier, plusieurs alternatives sont proposées aux emprunteurs, mais la meilleure solution financière semble être le rachat de crédit renouvelable.

Rachat de crédit renouvelable : qu’est-ce que c’est ?

Optez pour un regroupement de crédit renouvelable (nature réelle : consommation) permet de baisser considérablement vos charges mensuelles et de vous donner plus de marge de manœuvre dans la gestion de votre budget.

Le principe de cette solution consiste à substituer un ou plusieurs crédits renouvelables en cours par un seul et unique prêt personnel classique à taux moins élevé sur une durée unique de remboursement.

Dans le cadre du rachat de prêts reconductible, il est possible associer d’autres types de prêts (voiture, personnel, retards de paiement…).

Les raisons pour faire un rachat de crédit renouvelables sont multiples et variées, mais cette solution est principalement sollicitée pour faire baisser un taux d’endettement excessif, baisser le taux global des différents crédits renouvelables ou encore pour simplifier la gestion de son budget avec une seule mensualité et un seul interlocuteur.