Le prêt immobilier représente généralement le crédit le plus important de par son montant et sa durée, il est possible de le faire racheter par un organisme afin de réduire le montant de la mensualité.

Faire racheter son prêt immobilier : mode d’emploi

Le prêt immobilier permet de devenir propriétaire. Chaque année de nombreux foyers passent le cap et souhaitent devenir propriétaires. Une étape importante que le prêt immobilier permet de surmonter financièrement. Cependant, ce prêt s’étale bien souvent sur une durée longue et si le montant de la mensualité est trop lourd, il peut y avoir un déséquilibre financier.

Une solution simple existe : le rachat de crédits immobilier. Cette formule permet de faire racheter son emprunt immo et même d’y ajouter des crédits à la consommation ayant permis de financer des besoins divers entre temps.

Deux formules de rachat de crédit immobilier

Concrètement, un propriétaire a deux solutions bien distinctes dans une opération de financement. La première, c’est de renégocier uniquement son emprunt immobilier, on parle alors de renégociation de prêt (à négocier souvent avec votre banque).. Le crédit est racheté puis remplacé par un nouvel emprunt immobilier. La durée, le taux et la mensualité sont révisés. Ce recours est particulièrement intéressant lorsque les taux sont bas.

La seconde formule, c’est le rachat de crédit immobilier. Cette formule regrouper un ou plusieurs prêts immobiliers (plus de 60% des part de crédits à racheter) avec des crédits à la consommation. Le profil de propriétaire met en exergue une différence flagrante vis-à-vis d’un profil locataire, c’est la garantie hypothécaire. Clairement, le bien immobilier est hypothéqué afin de garantir une sécurité pour le prêteur en cas de non-paiement de la dette. Rassurez-vous, le bien n’est pas saisi en cas de chômage, décès ou de maladie puisque c’est l’assurance du rachat de crédit qui couvre le remboursement du financement.

Regroupement de crédit immobilier : faisabilité

Pour bénéficier d’un regroupement de ses crédits, il faut remplir certaines conditions de faisabilité. Ces critères évoluent en permanence, il nous est donc impossible de vous le communiquer mais nous pouvons mettre en avant les éléments principaux : le montant à racheter.

S’il s’agit d’une queue de crédit avec un montant inférieur à 10 000 euros, cela ne présente pas d’intérêt pour le ménage. Le ménage doit présenter des revenus stables, disposer d’un contrat type CDI et ne pas avoir un taux d’endettement au-delà des 33%. En fonction des partenaires financeurs, des offres peuvent être appliquées pour un emprunteur ayant un taux d’endettement entre 33% et 50%. Attention, c’est une analyse au cas par cas.

L’opération peut inclure des frais que l’on peut estimer à 2% en moyenne. C’est la rémunération de l’intermédiaire bancaire qui effectue les démarches pour le client et rassemble les différents justificatifs permettant la validation du dossier.