La carte de crédit est-elle un talon d’Achille ?

La carte de crédit représente le mode de paiement le plus important depuis bientôt une décennie. Avant les achats de Noël, les chiffres du « black Friday 2019 » ont encore démontré la puissance de la carte bleue qui a enregistré un nouveau record pour cette journée, soit plus de sept milliards de dollars de transaction dans le monde.

Les atouts de la carte de crédit au quotidien

La carte de paiement facilite les échanges en ligne et sécurise les transaction grâce aux assurances qu’elle propose, que ce soit pour son utilisateur que pour les marchands. Certaines banques incluent dans leurs offres de carte, des possibilités de paiement en plusieurs fois pour amortir certaines dépenses ce qui semble intéressant pour certains détenteurs.

Ce moyen aide financièrement les usagers des cartes, dans les périodes difficiles telles que l’acquittement soudain d’une facture. Toutefois, cette utilisation un peu excessive peut contrecarrer le budget du ménage.

User de son solde de carte en toute intelligence

Les cartes offrent de plus en plus de services, que ce soit l’assistance en cas de maladie ou d’accident (notamment à l’étranger) ou des services financiers plus étendus comme le paiement différé ou encore l’octroi d’un crédit disponible. L’ensemble de ces extensions élargit l’intérêt de ce type de paiement qui devient dans le monde entier l’outil privilégié des consommateurs.

Toutefois, les particuliers ont tout intérêt à maîtriser les dépenses via la réserve disponible car la banque applique un taux plus élevé que le crédit à la consommation. Par ailleurs, il est souhaitable de privilégier le remboursement des sommes engagées dans un temps plutôt bref, au lieu de mensualiser dans la durée afin de juguler les frais. Compte tenu du coût global de ce type de crédit, les détenteurs de cartes ont tout intérêt de s’en servir pour une dépense qui n’était pas prévue, et qui soit remboursable en une, deux, ou trois fois tout au plus. Par exemple, le paiement d’une facture de réparation, ou encore une imposition mal anticipée peut très bien faire l’objet d’une telle mesure.

Privilégier le crédit à la consommation plutôt que les réserves disponibles

Ce qui convient de retenir, c’est qu’il vaut mieux anticiper les périodes plus compliquées plutôt que de se voiler la face. Favoriser cet objectif permet une meilleure planification de son budget pour éviter les mauvaises surprises.

Autre choix disponible : le rachat de crédit dans le cas ou plusieurs emprunts coexistent. Cette notion de regroupement peut limiter les mensualités du ménage en réunissant autour d’un seul et même crédit l’ensemble des emprunts contractés. Ce mécanisme financier rassemble l’ensemble des crédits autour des mêmes conditions et d’une seule mensualité.

En l’espèce, la carte de crédit se révèle être un excellent outil pour ses achats au quotidien avec une sécurité garantie. Néanmoins, l’usage des réserves d’argent ou encore des paiements différés peuvent devenir de véritables leviers mais exige de s’imposer quelques limites.

Posted in Articles.