Comment négocier son prêt immobilier ?

Comment négocier son prêt immobilier ?

Le prêt immobilier est cette année au cœur des produits financiers les plus sollicités, la plupart des demandes actuelles concernent soit un prêt immobilier nouveau, soit une renégociation ou éventuellement un rachat de crédit. Voici quelques astuces pour négocier un prêt immobilier sur mesure.

Faire jouer la concurrence

Pour obtenir un prêt immobilier, il faut tout d’abord avoir des armes de négociation. C’est-à-dire que pour faire jouer la concurrence, il faut déjà solliciter au moins deux organismes. L’idée est de miser sur une banque mais aussi un autre type d’établissement, il peut s’agir d’un courtier ou même d’un établissement de crédit. Il est ainsi plus facile de mettre les organismes en concurrence, ce qui implique de multiplier les demandes de crédit immobilier et donc les RDV en agence ou par téléphone.

Négocier le TAEG et le TAEA

Un crédit immobilier, c’est essentiellement un TAEG. C’est ce taux qui va définir le coût du crédit et ce n’est qu’avec le coût total du crédit que l’on peut comparer une offre de financement. Comparer deux offres de prêt immobilier sur le TAEG revient à faire le travail à moitié, les frais, la garantie ou encore l’assurance ne sont pas pris en compte. Par exemple, vous pouvez très bien opter pour la banque qui vous propose un taux à 1,20% (contre 1,30% chez le concurrent) alors que l’autre banque propose un TAEA deux fois moins élevé. Le TAEA, c’est le taux de l’assurance, il permet de calculer son coût et là aussi, de pouvoir comparer l’offre avec d’autres établissements.

Jouer sur la domiciliation bancaire

Ce qui intéresse les banques, c’est essentiellement la possibilité de récupérer un client et qui plus est, un client qui a des livrets d’épargne et d’autres produits financiers qu’il peut rapatrier. C’est aussi la possibilité pour certains profils atypiques d’obtenir un financement car leur situation ne permet pas forcément d’avoir une marge de négociation élevée auprès de l’établissement de crédit ou de la banque, on entend par là des emprunteurs sans apport, des foyers avec un co-emprunteur en CDD ou encore des ménages ayant un taux d’endettement élevé.

Posted in Blog.