Banque en ligne : acteur incontournable de la banque en France

Banque en ligne : acteur incontournable de la banque en France

Bien installées dans le secteur bancaire très concurrentiel en France, les banques en lignes continuent leur avancée.

Établissements sans guichets

Avec 4,4 millions de clients à la fin de l’année 2017, les établissements bancaires accessibles uniquement sur internet et sur téléphone mobile séduisent. Une récente étude de l’Autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR) indique que 6,5 % des Français ont choisi la banque en ligne. Une accélération notable est visible en 2017, avec 1,3 million de clients conquis. Les campagnes publicitaires sur les réseaux sociaux ont notamment permis cette percée, pour ces établissements bancaires qui attirent une partie de la population séduite par leur dynamisme commercial et le coût des services bancaires moindre que chez une banque traditionnelle.

Aujourd’hui, c’est près de 3,1 millions de comptes courants (3,9 % des comptes en France) qui sont domiciliés chez une banque en ligne. Ce chiffre paraît minime car en proposant de l’épargne, tous les clients n’ont pas forcément ouvert de compte courant. Néanmoins, les pionniers de la banque en ligne entendent bien développer leur clientèle. En effet, d’après l’ACPR, 13,3 millions de Français auront un compte dans une banque en ligne en 2020.

Simplicité et autonomie

L’établissement bancaire en ligne attire un public de plus en plus hétéroclite. La politique tarifaire et les services bancaires à moindre coût (carte bancaire gratuite, aucuns frais sur les comptes courants, somme de bienvenue versé) ainsi que les promesses de simplicité et d’autonomie dans les démarches en lignes en sont la raison. Pour l’heure, seules les personnes âgées restent réticentes à cette évolution.

Néanmoins, l’offre de produit est souvent limitée et des incertitudes pèsent sur les perspectives de développement de ces banques en ligne. Quasiment aucun établissement en ligne n’est rentable pour le moment, car les chiffres d’affaires sont faibles. En effet, peu de clients ont choisi ses établissements comme banque principale (23 %) et les dépenses en marketing et dans les systèmes d’informations sont importantes.

Dans tous les cas, les banques en ligne, par leurs stratégies d’innovation, peuvent entrainer des transformations profondes du secteur bancaire et compte y parvenir d’ici à 2020. Ajoutons que les banques, qu’elles soient traditionnelles ou en ligne, redoutent que les Gafa (géants du web) s’immisce dans le secteur bancaire, ce qui les poussent à accélérer leur évolution numérique.

Posted in Blog.